Note d'intention


Deux rencontre donnent naissance à ce projet.

La première, une histoire, universelle, sans âge, celle d'une grotte, d'une très vieille dame, d'un chien, d'un métier a tisser et d'une soupe.

La deuxième est artistique, lors du festival pécheurs d'histoire de Quiberon en 2014 où la danse se mêle au conte, le temps d'un spectacle. Trois conteurs, à la mode d'autrefois racontent, l'un rebondissant sur les propos de l'autre, pour dérouler le fil du récit. le corps prend possession des mots, en s'inspirant des geste que les mots déploient dans l'art de la parole.

De ces rencontres naît l'envie de percevoir le travail de l'oralité comme oeuvre du corps, habiller/ habiter la chair de l'histoire à travers le corps.


L'histoire, elle, nous plonge dans les questionnement sur la direction de notre vie, de nos actions et de notre élan.

Avancer, puis découvrir qu'il faut repartir à zéro, contraints par des obstacles qui se sont imposé à nous en cours de route.


Intention artistique


c'est sur cette base que le chorégraphe s'interose .

Faut-il, quand les obstacles se présentent à nous, attendre patiemment l'issue et le rythme qu'ils imposent, accepter le nouveau chemin qu'ils nous proposent, où au contraire les transgresser et s'opposer à eux?

Dans le spectacle 1000 fois mille ans, l'artiste emmène le spectateur dans un voyage vers l'inconnu à travers la poésie du corps et de l'oralité.

La chorégraphie restera souvent très ondulatoire avec des mouvements fluides et saccadés pour être en cohésion avec l-atmosphère dans cette grotte qui nous avertit et nous plonge dans une certitude.


distribution


conception / chorégraphie et intèrpretation

Marius S. SAWADOGO

sçénographie

Marius S.SAWADOGO

Regard exterieur et mise en sçène

Mahamadou TINDANO

Texte

Marius S. SAWADOGO

Musiciens

David ZOUNGRANA/ Sidagmar Ag

lumière

Jean paul SAARI

Partenaire

Incubateur chorégraphique de Aurillac dans le cadre de acceuil studio/ Théâtre de privas Ardèche/ CDC la termitière.